Our Services

La Dance Orientale

 

   La danse orientale est traditionnellement pratiquée par les femmes, qui expriment par cet art leur féminité, leur vitalité, mais aussi leurs sentiments, joies et peines d'être gracieuse, sensuelle et élégante.

 

Cette danse  est technique, elle se caractérise par la dissociation des parties du corps (isolations) qui peuvent bouger indépendamment l'une de l'autre, avec  des rythmes saccadés que lents et fluides.

 

elle sollicite souplesse et tonicité du buste, des épaules, des bras, des mains, du bassin et du ventre. Elle permet de tonifier les cuisses, d'assouplir les articulations, de bien développer les abdominaux et muscle le dos.

 

Style :

On retrouve comme accéssoire : le  voile (ou deux : double voile voire plus), des ailes d'Isis (voile plissé), canne (Saidi: inspirée du raqs tahtib masculin avec des bâtons), Melaya Leff (grande étoffe séparée au milieu par une broderie et décorée avec des paillettes dorées ou argentées), sagattes (castagnettes en métal), Shamadan (candélabre porté sur la tête) ...

 

 les bienfaits                                                                              

Elle améliore la posture et tonifie les muscles, elle prévient l'ostéoporose et renforce les os, elle prépare à l'accouchement, elle réduit le stress, elle permet d'assumer son corps et se sentir plus féminine.


LE STYLE DE DANSE ORIENTALE

 

Le BALADI est un style populaire du Caire. La danseuse baladi porte sa tenue du quotidien si elle danse chez elle, ou utilisera une " galabeya" si elle danse sur scène, une robe traditionnelle large, décorée ou non, avec un foulard simple sur les hanches. Les mouvements sont terriens, car les appuis se font à plat au sol et le bassin est particulièrement enraciné, lourd et puissant. Les bras sont en mouvement permanent mais toujours près du corps.

 

 

Le SHARKI est basé sur le style baladi mais fut développé par Samia GamalTahia Carioca.

Ce style vint à être considéré comme le style classique de la danse égyptienne. Ces danseurs furent célèbres non seulement pour leurs rôles dans les films égyptiens, mais aussi pour leurs performances à l'« Opéra Casino » ouvert en 192s avec un « orchestre » complet et une mise en scène, ce qui a eu une grande influence sur ce qui est considéré comme le style « classique »